Zoom sur le métier d'ingénieur en informatique industrielle Zoom sur Julien Cordoniou, électron libre et figure montante chez Facebook

Babbler : la start-up web 2.0
 

BabblerQuand le 2.0 débarque, tous les secteurs sont touchés. Avec Babbler, les relations presse s’appuient désormais sur une plate-forme web professionnelle imaginée comme un réseau social.

L’objectif : mettre en relation les médias et les marques, et répondre aux besoins des journalistes et des annonceurs.

Le principe : les annonceurs payent pour publier du contenu (actualités, vidéos, photos), et les journalistes viennent gratuitement piocher les informations dont ils ont besoin. Ainsi, finis l’envoi stérile des communiqués de presse et les boîtes mail des journalistes débordantes de messages non lus.

Deux sœurs sont à l’origine de cette plate-forme : Hannah Oihnine, la cadette, diplômée de l’ESC Grenoble ayant fait ses armes dans les grands groupes. Sarah Azan, l’aînée, diplômée de l’EFAP et attachée de presse dans de petites structures depuis une dizaine d’années.

L’idée de Babbler naît en 2011 et voit le jour avec la mise en ligne de la plate-forme en octobre 2012. En avril 2013, la start-up franchit un cap puisqu’elle remporte le prix Imagine Cup by Microsoft, qui oblige les deux sœurs à se projeter à 5 ans. Spécialisée dans la mode et le design, la plate-forme s’étend au secteur cosmétique en 2013, et vise le sport, le fooding et la high tech pour 2014.

Côté financements, le principe de « Love Money » avait permis de lancer l’activité en 2011 ; la diversification des activités s’accompagne d’une ouverture du capital.

Aujourd’hui, Babbler est utilisée par 300 journalistes et 500 annonceurs, table sur la diversification, l’accroissement de l’équipe et l’injection de capital. La « successful french Start-Up » fait désormais référence, et ça nous fait plaisir !

 

Lire l'article paru dans Les Echos

Découvrir le site Babbler

 

Retour

Partager cette page sur :