La collaboration digitale : une discipline essentielle Zoom sur Success Story au féminin : Céline Lazorthes et sa cagnotte en ligne

Noël Bouffard évoque les défis du numérique
 

EnjeuxNumériques_NBOUffardLeMondeDans son article intitulé « Mieux former aux métiers du numérique » publié sur le Blog orientation du Monde, Olivier Rollot interroge Noël Bouffard sur les enjeux du secteur numérique.

Le président de l’association de promotion des formations et métiers du numérique Pasc@line et directeur délégué de l’une des principales entreprises européennes du secteur, Sopra Steria, dresse un panorama du secteur au lendemain du CES de Las Vegas, le plus grand salon de l’électronique au monde qui comptait la présence de 120 entreprises françaises.

 

Tandis que la France affiche un dynamisme réel dans le domaine du numérique, Noël Bouffard souligne les axes d’optimisation.

Le point, en citations :

- « Nos créateurs vendent vite leur entreprise sans lui laisser le temps d’atteindre sa plénitude ».

Pour Noël Bouffard, il est nécessaire de développer le process commercial pour aider les startups à pérenniser leur activité.

 

- « Nous voudrions recruter plus d’ingénieurs notamment parce que le niveau de compétences et d’exigences que nous attendons augmente sans cesse. »

Aujourd’hui, le numérique embauche 35 000 personnes par an ; un chiffre en croissance. Le besoin de profils qualifiés étant élevé, il faut que le marché propose les compétences adéquates et accompagne les nouveaux besoins. 

 

- « Les jeunes filles se projettent plus dans des métiers de la santé ou du commerce que dans l’électronique ou l’informatique. »

Les filles ne représentent que 12 à 17% des étudiants dans les écoles d’ingénieurs spécialisées dans le numérique. L’association pasc@line et des commissions dédiées comme Femmes du Numérique visent à faire évoluer ce chiffre et à lever les préjugés.

 

- « il y a une impérieuse nécessité d’ouvrir notre secteur à toutes les forces vives » : Noël Bouffard souligne la nécessité d’ouvrir le numérique à tous les profils et toutes les formations. Les ingénieurs ne sont pas les seuls concernés. Dans cette perspective, le Pôle Universitaire Léonard de Vinci ouvre une Dev School, qui vise à former des développeurs à niveau Bac+2.

 

- Le dernier point concerne l’enseignement du numérique dès le lycée. A ce jour, les élèves de Terminale S de près de la moitié des lycées français ont la possibilité de choisir l’option Informatique et Sciences du Numérique. Un enseignement proposé depuis 2012 sur initiative du Ministère de l’Education Nationale avec le soutien de pasc@line.

 

Lire l’article d’Olivier Rollot. 

 

Retour

Partager cette page sur :