E-leadership : une compétence essentielle des ingénieurs d’aujourd’hui et de demain Zoom sur La CDEFI annonce le lancement de l’opération Ingénieuses 2016

Le magazine Elle s’intéresse aux femmes du numérique : zoom sur Marie-Vorgan Le Barzic
 

Marie-Vorgan-le-Barzic_span4Elle s’appelle Marie-Vorgan le Barzic, a 40 ans et est parfois comparée à Xavier Niel. 

A la tête du Numa, cette incontournable de la French Tech a été interviewée par le magazine Elle. Le résultat : une double page parue dans le numéro du 23 octobre, sous le titre « Cette femme tire les ficelles du numérique en France ». 

Et pour cause : la journaliste Julia Dion revient sur le parcours incroyable d’une femme non geek, mais imprégnée de culture digitale, qui a notamment accompagné de grands noms tels qu’Orange, BNP, la SNCF dans leur transformation digitale. 

 

Un parcours 100% numérique

Implantée dans le ‘Silicon Sentier’ depuis plus de 10 ans, elle a été successivement déléguée générale de l’association Silicon Sentier en 2004, instigatrice du 1er espace de co-working français en 2008, La Cantine, puis créatrice du 1er incubateur de start-ups en 2011. Cet incubateur, dénommé Le Camping, deviendra en 2013 Le Numa. 

 

Un profil hors du commun

Sa particularité? N’avoir aucune connaissance technologique. Ce qui semble être un comble pour une pionnière de l’économie numérique, mais lui confère en même temps des qualités certaines. 

« C’est une vraie modeste. Du coup, elle est attentive aux autres, à leurs idées, détecte les compétences, s’entoure des meilleurs », indique Thierry Weil, professeur à Mines Paritech et mentor de la quarantenaire. 

Comme le mentionne Marie Ekeland, la coprésidente de France Digitale citée par le magazine, « N’être ni ingénieure, ni commerciale, lui donne une grande liberté de réflexion et d’action. Elle invente ses propres règles. »

 

Le résultat est plutôt réussi : le Numa, en plus d’être une référence en tant qu’incubateur de start-ups, incarne bien les idées de sa fondatrice, qui croit en la nécessité d’associer nature et culture. 

D’ailleurs, d’où vient ce nom? Numa n’est autre que la contraction des mots Numérique et Humain. Cqfd. 

 

(c)Photos : Numa / Marie-Vorgan le Barzic

 

Retour

Partager cette page sur :