Actualités Compétences recherchées en Intelligence artificielle : tous concernés ?

#FémiNum2018 : avec Excellencia, 8 jeunes femmes en route pour une carrière dans l’informatique
 

Le discours de Marie-Pierre Rixain, Présidente de la Délégation aux Droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes de l’Assemblée Nationale, et Députée de l’Essonne a, symboliquement, ouvert la quatrième édition du Trophée Excellencia. Ce dernier, organisé par Syntec Numérique et l’association Pasc@line s’est tenu le 21 novembre dernier dans le cadre de l’événement numérique, le Day-Click. Huit établissements d’enseignement supérieur et sept entreprises en étaient partenaires (voir plus bas).
 

L’objectif de ce trophée ?

Promouvoir le numérique auprès des jeunes femmes, les encourager à rejoindre ce secteur porteur d’avenir et de perspectives de carrières, agir contre les stéréotypes et en faveur de l'attractivité des métiers du numérique, auprès de tous.

Dans cette optique, huit étudiantes de niveau bac / bac+2 ont été récompensées cette année : chaque établissement partenaire a offert à une lauréate ses frais de scolarité. Chacune bénéficiera également d’une séance de coaching personnalisée, un accompagnement intéressant pour réfléchir à l’orientation donnée à ses études et concrétiser son projet professionnel.

 

Mur graffiti Excellencia

 

Quelques lignes pour découvrir les lauréates !
 

Angeline-FONTAINE-Telecom-EM ​   Angéline Fontaine, lauréate de Télécom École de Management (TEM) 

Après avoir intégré l'internat de la Légion d'Honneur, Angéline opte en terminale pour une spécialisation "Informatique et Sciences du Numérique" (ISN). Lorsqu'elle aura achevé sa formation en Management du Numérique, elle souhaite devenir entrepreneuse en Corée du Sud. Elle a bien l'intention d'utiliser l'incubateur de son école pour obtenir le double diplôme avec KAIST, l'Institut Coréen des Sciences et des Technologies !

 

​Andréa Viollet, lauréate de Télécom Saint-Étienne   Andrea-Viollet-Telecom-SE

Dès la classe de première, Andréa décide de mettre toutes les chances de son côté pour devenir Ingénieure. Elle choisit ainsi les options "Sciences de l'Ingénieur" et "Informatique et Sciences du Numérique" (ISN). Elle intègre aujourd'hui la première année de CITISE (Cycle initial en technologies de l'information Saint-Étienne), une formation qu'elle visait depuis le début de la terminale.

 

Marion Jose?phine - ESAIP    Marion Joséphinelauréate de l'ESAIP (École d'ingénieur.e.s)

En 2014, Marion obtient son Bac scientifique avec mention. Elle envisage alors de devenir médecin et se dirige d'abord dans cette voie. Mais le numérique et la création la passionnent depuis son enfance. Elle décide de se réorienter vers l'ingénierie et l'informatique tout en conservant son intérêt pour le secteur de la santé : elle souhaite en effet mettre à profit les connaissances qu'elle va acquérir en tant que future "Ingénieure du Numérique" pour travailler à l'optimisation des systèmes informatiques des hôpitaux et permettre ainsi aux soignants de pouvoir se concentrer sur la "partie humaine" de leur métier, leur rapport aux patients.

En savoir + sur Marion

 

​Éloïse Ropert, lauréate de l'EPF (École d'ingénieur.e.s)   Eloise Ropert - EPF

Diplômée d'un Bac scientifique, Éloïse est une jeune femme engagée. Elle s'investit dans des projets associatifs visant notamment à apporter un soutien alimentaire aux sans-abris. Passionnée de nouvelles technologies depuis toujours, elle est ravie de rejoindre la filière "Technologie Numérique" de l'EPF. Qui sait ? Peut-être conjuguera-t-elle demain ses engagements avec ses nouveaux savoir-faire et inventera-t-elle des solutions pour un monde plus doux !

 

Emma Leroy - EPITA    Emma Leroy, lauréate d'EPITA (École d'ingénieur.e.s) 

Fan de mathématiques, de sciences et d'informatique depuis qu'elle est petite, et de programmation depuis la seconde, Emma a naturellement opté pour une filière S, option ISN (Informatique et Sciences du Numérique) au lycée. Ce qui a notamment fait pencher la balance en faveur de l'EPITA au moment de choisir une école ? La possibilité de créer son propre jeu vidéo dès la première année ! Et bien sûr les apprentissages et débouchés qu'elle cherchait. Son ambition nous rappelle un peu la série Black Mirror (mais pour le meilleur ;-) !) : créer une petite puce implantée dans le nerf optique (ou peut-être des lentilles spéciales) pour enregistrer nos souvenirs en vidéo. Un moyen d'aider en particulier les personnes atteintes de troubles de la mémoire.

 

​Eléni Spagnol, lauréate de l'EPSI (École d'ingénierie informatique)   Ele?ni Spagnol - EPSI

Après un Bac S, Eléni décroche un diplôme de Technicien Assistant Informatique avec les félicitations du jury. Depuis septembre 2016, elle préparait le diplôme de Technicien Supérieur en Réseaux Informatiques et Télécommunication, en alternance. Elle poursuit donc aujourd'hui ses études afin d'obtenir un Bachelor DevOps proposé par l'EPSI à Lille. Où s'arrêtera-t-elle ?! 

 

Catarina-de-faria-cristas-ESIEA-v2 ​   Catarina De Faria Cristas, lauréate de l'ESIEA (École d'Ingénieur.e.s du monde numérique)

Catarina passe son enfance au Portugal. Lorsqu'elle arrive en France, elle a 11 ans et parle à peine notre langue. Elle décide qu'elle devra briller à l'école et passe son Bac S option ISN (Informatique et Sciences du Numérique) en section européenne en 2015 ... avec mention ! Après deux ans de classes préparatoires (CPGE option PCSI/PSI) au lycée Kléber à Strasbourg, cette passionnée de sciences et d'innovations qui a deux modèles, sa mère et Elon Musk, entre à l'ESIEA. Elle compte s'appuyer sur les ressources de l'école pour y réaliser son rêve : devenir experte en cybersécurité et percer les mystères de cette spécialité qui la fascine : comment, en effet, peut-on infiltrer la vie des gens par un simple ordinateur ?

En savoir + sur Catarina

 

Charlotte Jondet, lauréate de l'EMSI (École de Management des Systèmes d'information)   Charlotte Jondet - Grenoble EM

Ce n'est qu'à l'université que Charlotte découvre sa passion pour l'informatique. Elle y suit alors un cursus en Économie après un Bac Économie et Social, option Maths, obtenu avec mention.

Que faire ? Elle opte pour un DUT Informatique qu'elle décide de compléter par une licence "MIAGE" (Méthodes Informatiques appliquées à la Gestion d'Entreprise). Désormais dotée d'un riche bagage technique, elle s'intéresse au Management des Systèmes d'information. Son projet professionnel ? Parvenir à mêler ses savoir-faire pour devenir un chef de projet informatique hors-pair !

 

 

 

Les partenaires :

Établissements membres de l’association Pasc@line : EMSI, EPITA, EPF, EPSI, ESAIP, ESIEA, TÉLÉCOM ÉCOLE DE MANAGEMENT, TÉLÉCOM SAINT-ÉTIENNE

 

Les coachs : DIVERSITY SOURCE MANAGER et PRAIRIAL

 

Les entreprises : ALTEN, OPEN, ORANGE BUSINESS SERVICES, SOPRA STERIA, TALAN

 

Le jury s'est tenu sous l'égide de Véronique di Benedetto, présidente de Femmes du Numérique (Syntec Numérique) et de Rémi Ferrand, délégué général de l'association Pasc@line.

 

En savoir plus : www.excellencia.org

En vidéo 

 

 

 

 

 

Retour

Partager cette page sur :